Au revoir, le défini. Bonjour, 10x défi! (Français)

dans le costume défini que j’ai fait un test et kombucha pour qu’ils puissent la critiquer avec la connaissance de la cause qui ne l’avait pas prise et que cela n’avait pas eu la peine de savoir qu’elle avait quelque chose de flottant, très similaire à un champignon.

Bien que plusieurs la testait, ils ont fini par conclure le terme « Akombucho » pour faire référence à quelque chose qui semble mauvais ou peut être dégoûtant. Bien que je ne puisse pas ne pas les convaincre des avantages qu’il promet, J’espère que cet article sert à plusieurs de former leur opinion à ce sujet, même sans l’avoir ingéré … Même.

La Kombucha, champignon molle, champignon de thé ou champignon chinois, est une boisson fermentée faite de À base de thé, généralement vert ou noir, sucré (avec sucre ou miel) et avec une colonie de micro-organismes: bactéries et levures, appelle scoby (communauté symbiotique de bactéries et de levure).

  • Intérêt: 7 habitudes alimentaires saines qui travaillent pour tout le monde, en fonction de la science

au résultat du mélange Vous avez reçu plusieurs propriétés, car cette boisson bouillonneuse offre de nombreux avantages pour la santé, notamment l’amélioration de la digestion et de la fonction immunitaire, selon le nutritionniste de Lisa Moskovitz au magazine de santé féminin.

Il a dit que lorsque Scoby devient Dans un bol rempli de thé noir ou vert sucré, il lui fait plusieurs acides organiques, tels que: glucuronique, gluconique, lactique, acétique, butyrique, malique et único. Il a aussi plusieurs vitamines, notamment B et C; Comme les acides aminés, les enzymes et, bien sûr, tous les avantages des microorganismes probiotiques lui-même.

« Il est bon de souligner que ces micro-organismes qui ferment le thé sont inoffensifs, ainsi que, par exemple, la levure ou les probiotiques que nous consommons et nécessitons un milieu acide lors de ses phases de préparation », a clarifié Catalina Silva , Nutriologa et directeur du programme Balance vitale de la clinique Terré Terré à Journal Femme.

Tout au long de l’histoire, vous avez reçu plusieurs avantages, tels que la réduction du risque de cancer, des propriétés antimicrobiennes, des antioxydants contribuant, étant un aliment probiotique , éliminer les toxines, réduire le risque de maladie cardiaque. Cela améliorerait également la digestion, il contrôlerait le diabète de type 2, il faciliterait la perte de poids et une longue etcetera.

Il y a des études préliminaires qui soutiennent ces postulats , Bien que la plupart soient basés sur des études sur le même kombucha ou des mêmes expériences chez le rat. Par conséquent, il n’existe toujours aucune étude majeure qui a été faite avec des personnes qui ont consommé cette boisson pendant une certaine période.

Histoire du Kombucha dans le monde

Bien que, l’origine du Kombucha est également incertaine, bien qu’elle soit renvoyée à l’Asie, certains pays auraient pu être le premier à le découvrir, le préparer et le consommer. Ici, nous nommerons les endroits principaux où cette boisson peut éventuellement commencer et masser.

Kombucha en Chine

Il y a des enregistrements que cette boisson a été un liquide sain et médicinal pendant plus de 2000 années. Certaines références de ce que l’on croit être le kombucha cite les pouvoirs de « thé de l’immortalité » ou « élixir de longue durée de vie » lors de la dynastie Qin, en Chine (221-206 A.C). Malheureusement, peu de documents ont survécu à ce moment-là, mais étant donné que leur consommation est liée au thé noir, on croit qu’il pourrait y avoir des personnes qui ont préparé cette infusion de huit siècles auparavant, pendant la dynastie Shang (1766-1122 av. J.-C.).

L’origine du kombucha est diffuse et une partie de l’inexactitude provient de la diversité des champignons médicinaux utilisés en Chine et le reste de l’Asie. Bien qu’il ait été lié à un champignon, ce n’est pas comme tel, même s’il a son apparition. En réalité, il s’agit d’une colonie de bactéries et de levures, qui constituent un type de champignon, qui produit divers types de fermentation dans le thé sucré, faisant une boisson jaune, douce et peu acide pour la forme, avec du gaz et une odeur légère de vinaigre.


Source: BBC Bonne nourriture.

Kombucha en Corée

Puisque la péninsule coréenne est à l’extrémité est de la Chine, de la mer Est à la province actuelle de Shandong, où la dynastie Shang a été régie depuis des siècles. Là, les premières plantes de thé ont été cultivées et on pense que Kombucha faisait partie de ces plantations. Pour cela, le thé et la scobe, peut avoir atteint la péninsule dans une mission commerciale, bien que peu de documents de ces missions restent, car les dirigeants coréens de la dynastie de Goseon étaient souvent en conflit avec des empereurs chinois.

Kombucha dans Japon

pendant la période de Kofun (250 à 538 d.C), les dirigeants japonais ont commencé à établir des relations avec des empires chinois et coréens tout au long de la mer du Japon et de la mer de Chine orientale. Les moines bouddhistes ont voyagé entre ces pays, auraient également introduit du thé dans des monastères locaux et depuis des années, cette boisson n’aurait été consommée que par les moines et les membres de la cour impériale.

A cette époque, les Japonais déjà avait une boisson appelée « kombu cha », produite avec des algues en poudre séchées (kombu), thé vert (CH) et eau chaude.

Cette histoire ajoute d’autres intéressants dans lesquels il est mentionné le médecin coréen nommé Kombu, qui Au début du siècle, v DC a mené le champignon de Lingzhi lors d’une visite à l’empereur d’Eskyo du Japon. Lors de la réunion, il a préparé un « thé miraculeux » avec ces champignons pour guérir les problèmes digestifs de l’empereur, mais il est inconnu si Ce champignon aurait pu être scoby avec du thé noir ou si le médecin a effectivement élaboré Kombucha.

Un autre chapitre suivant dit que, à la fin du neuvième siècle, le Japon est fermé au monde extérieur, mais trois siècles plus tard, il a ouvert à nouveau, ce qui aurait été utilisé par le moine bouddhiste Eisai pour transporter des plantes du thé vert à cultiver. À partir de ce moment, on croit que Kombucha était utilisé comme tonique de santé dans le pays japonais.

Kombucha en Russie

Thé et Kombucha Travel Est et Ouest pendant la dynastie Han, depuis La Chine a établi des sentiers commerciaux sur la route de la soie. La majeure partie du thé qui était l’ouest était noire, car il était plus facile de stocker pendant de longues périodes. À travers ces voyages commerciaux, le thé est venu à ce qui est maintenant la Russie et l’Ukraine, et a également traversé la Méditerranée à ce qui est maintenant Italie, France et Angleterre.

Cette boisson n’était pas immédiatement populaire en Europe où l’apparition de champignons dans la nourriture est une raison de le jeter.

Les peuples de l’Europe de l’Est avaient une tradition établie et ils Utilisé la fermentation pour stocker leur nourriture, telle que la choucroute du kvass (boisson en pain de seigle fermenté). Même si la preuve du Kombucha dans cette région est de quelques centaines d’années, on croit qu’en raison de la vulgarisation du thé noir, les gens ont consommé cette boisson depuis beaucoup plus tôt.

Kombucha en Europe et le États-Unis

Une fois que le sucre et le thé ont été rendus plus accessibles à partir de 1850, plus de gens ont commencé à consommer et à en apprendre davantage sur Kombucha. Les médecins et les guérisseurs de l’Europe de l’Est ont été les premiers à utiliser cette boisson comme remède et, à la fin du XIXe siècle, les histoires sur l’efficacité de cette infusion se propageaient.

Au cours de la Première Guerre mondiale, lorsque les prisonniers russes ont été envoyés en Allemagne, en Hongrie et en France, leurs traditions de thé ont également été prises avec eux. Dans les époques des guerres, avec les différentes migrations vers l’océan Atlantique, les traditions culinaires et médicales de l’Europe de l’Est sont devenues mieux connues dans le reste du continent et des États-Unis.

Noms différents, même boisson

La Kombucha a une grande diversité d’origines possibles et de noms, « Kombu » désigne l’algue et « Cha » désigne le thé en japonais.

au Japon, « Kombu Cha » est le nom d’une algue et de la soupe Kombu n’est pas liée à cette boisson fermentée. Dans le pays japonais, on appelle « Kocha-Kinoko » qui signifie « Fungus de thé noir » .

en Chine, le nom de ce Brew Millennial est « Jon Cha Chin » et se traduit par « champignon rouge du thé ».

en Corée, le mot utilisé est « Hongcha beoseo- TCHA « qui signifie » thé de champignon « . Enfin, en Russie, elle s’appelle « Chaynyi Grib », qui est littéralement « champignons à thé ».

  • peut vous intéresser: est-il vrai que le thé vert Slims?

Où puis-je trouver le kombucha?

Dans notre pays, il existe plusieurs entreprises qui sont dédiées à la production de Kombucha, en étant certains d’entre eux: Shakti Kombucha, Kombu Chacha, Kombu Chili, Kombu Kombucha , Ghali Kombucha et Ferments Chili. Un moyen sûr de consommer est d’acheter l’un des fournisseurs qui vendent une boisson pasteurisée et, par conséquent, sans aucun risque dans sa consommation et avec une graduation alcoométrique minimale (environ 0,5 °).

En 2010, la Food and Drug Administration (FDA) a classé le kombucha pas pasteurisé comme alcool, car il continue de fermenter à l’intérieur de la bouteille. Cela a conduit à apporter des changements dans les procédures et étiquetés, donc aujourd’hui le Kombucha est plus pasteurisé que avant ou est une étiquette comme une boisson alcoolisée.

Autre ou Ption à laquelle certains ont eu recours, c’est faire votre propre kombucha à la maison, il vous suffit d’obtenir une mère scoby, ou Kombucha, le nourrir avec du thé, du sucre et de le laisser fermenter dans un récipient en verre recouvert de mousseline de quelques jours.Il existe différents didacticiels et magasins qui offrent à la préparation de la préparation à la maison Kombucha et à aider notre poche, mais il devrait faire très attention, car si la fermentation ou les ingrédients ne se fait pas correctement ou dans les montants appropriés, la boisson peut provoquer une intoxication ( cela par des effets sur la fermentation, la contamination ou les autres).

Dans mon expérience, sans formation médicale ou scientifique, j’oserais dire que prendre régulièrement Kombucha, a eu des effets positifs à court terme, ce qui m’aidait à friser l’inconfort du côlon irritable. Après la consommation pendant quelques semaines, je me sens mieux, mon estomac a été jeté, j’ai cessé de ressentir de la douleur ou de brûler constamment, celui qui se sentait surtout après les repas et mon transit intestinal a également changé pour le bien.

Cependant, les conseils qui pourraient leur donner est d’essayer cette boisson et de former leur propre opinion à ce sujet et s’ils ne l’aiment pas, ils ont toute la liberté d’exclure leur consommation. La grâce est que maintenant vous ne pouvez pas passer de chat pour le lièvre.

Connaissez-vous cette boisson? Voulez-vous l’essayer?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *